Théorie du sacrifice

Sélection sexuelle et naissance de la morale

Auteurs :

Editeur :

  • Belin

Collection :

19

Théorie du sacrifice

Acheter

19
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

Une exploration naturaliste des ébauches animales de la morale

Le sacrifice de soi demeure un mystère du point de vue de la biologie. Darwin y reconnaît la forme la plus élevée de la vie morale et recherche les manifestations de ses ébauches animales pour en comprendre l’origine.

Cette origine, c’est la « sélection sexuelle » : certains caractères héréditaires évoluent sous l’effet de « lutte pour la reproduction », par exemple, les plumes du paon ou les bois du cerf. Les cerfs qui arborent les bois les plus imposants ont plus de chance d’être choisis par les femelles ou de dominer les mâles concurrents.

Mais ces caractères semblent contraires à la survie : la queue majestueuse du paon, par exemple, attire les prédateurs ; les bois du cerf constituent un handicap pour leur échapper en milieu boisé. Ils accroissent donc les chances de conquête sexuelle mais diminuent les chances de survie. Il y a donc une propension à l’autosacrifice dans le règne animal : il faut être disposé à mourir pour pouvoir se reproduire.

Cette forme primitive d’instinct social est à l’origine – au même titre que le dévouement au groupe, la discipline coopérative, l’entraide… – de la formation de l’idéal moral dans la civilisation. C’est explication biologique de l’origine de la morale permet de récuser deux grandes explications historiques : le « don de soi » du christianisme et le scénario freudien de la « horde primitive » », où le sacrifice rituel commémore le meurtre initial du père.

Mots clés associés

  • 232 Pages
  • 19,00 €
  • ISBN : 978-2-410-01004-6
  • Date de parution : 06/09/2017
  • Dimensions : 15x22 cm
  • Format : Broché à rabats
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Auteurs :

Patrick Tort, fondateur et directeur de l’Institut Charles Darwin international (www.darwinisme.org), chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, lauréat de l’Académie des sciences, est agrégé de l’Université, docteur en littérature, docteur d’État en philosophie et en linguistique. Il a dirigé le Dictionnaire du darwinisme et de l’évolution (PUF, 1996) et publié plus de cinquante ouvrages concernant principalement l’histoire et la théorie des sciences du vivant, mais aussi l’esthétique et les sciences de l’homme et de la société (dernier ouvrage paru : Qu’est-ce que le matérialisme ? Belin, 2016). Il est le maître d’œuvre de la traduction française et de l’édition savante des Œuvres complètes de Charles Darwin.

Qu'est-ce que le matérialisme?

Version papier : 34,00 €
Découvrir