Nouveau
Image
41000230.jpg

Supernova, le dernier éclat de l'étoile disparue

Sciences
14/11/2018

Résumé

Supernovas : c'est le nom que l’on donne aux derniers instants de la vie de certaines étoiles massives. L'étoile, ayant épuisé son combustible nucléaire, s'effondre sous l'effet de ses propres forces gravitationnelles. Une formidable onde de choc emporte tout sur son passage. Le phénomène libère l'équivalent de 1030 bombes atomiques. L'étoile produit une lumière plus puissante que toute la galaxie qui l'abrite, au point que certaines peuvent être vues même en plein jour pendant des dizaines de jours.

C’est cet événement, le plus spectaculaire que l'univers puisse nous offrir, que nous fait découvrir le physicien Marco Zito, avec un vrai talent de conteur. En une douzaine de chapitres accessibles à tous, il nous permet de comprendre l’importance historique et scientifique des supernovas, mais aussi les défis qu’elles posent encore aujourd’hui aux physiciens et leur rôle crucial dans l’évolution de l’univers et du vivant. Le lecteur découvre ainsi que des observateurs chinois ont observé avec soin le phénomène dès le Moyen Âge ; que l’observation d’une de ces étoiles par Tycho Brahe et Kepler a favorisé l’adoption du nouveau système copernicien ; qu’aucune modélisation actuelle n'arrive à reproduire cette explosion, comme s'il manquait un détail… ou un pan de physique inconnu ; ou encore que les supernovas permettent de produire tous les éléments plus lourds que le fer, comme l'or ou l'uranium, et de les disperser dans les galaxies : dans chaque goutte de notre sang, on trouve ainsi un atome de fer éjecté par une supernova !

Nombre de Pages
236
Code ISBN
978-2-410-00230-0
Format
15 x 22 cm

Introduction
Chapitre I – L'étoile frappe aux portes de l'Histoire
Chapitre II – A l'aube de la science moderne
Chapitre III – Toute la lumière sur les étoiles
Chapitre IV – Dense, toujours plus dense
Chapitre V – Une recherche tenace
Chapitre VI – Observer le ciel… sous terre
Chapitre VII – Une explosion n'est pas un long fleuve tranquille
Chapitre VIII – L'étoile, après
Chapitre IX – La forge des éléments
Chapitre X – Nous sommes des observateurs, après tout !
Chapitre XI – Guerre et paix dans les étoiles
Chapitre XII – La vie entre ciel et terre
Chapitre XIII – Conclusion
19,00 €
Disponible

Lire un extrait

Nos recommandations

Image
41001442.jpg

Moi, Galilée, qui ne suis qu'un homme

Moi, Galilée, qui ne suis qu'un homme

Acquapendente, janvier 1633. Galilée, convoqué par le Saint-Office pour « avoir tenu et cru la doctrine fausse et contraire aux Saintes Écritures que le Soleil est le centre du monde », se retrouve en quarantaine à cause d’une épidémie de peste.

Galilée, Mémoires imaginaires

Galilée, Mémoires imaginaires

Image
41001420.jpg

La drôle de science des humains en guerre

La drôle de science des humains en guerre

Avec une curiosité et un humour inégalés, Mary Roach répond à toutes les questions que personne n’avait osé se poser sur la science des humains en guerre… Elle nous embarque ainsi dans une folle tournée de laboratoires pas comme les autres !

Image
41000072.jpg

Ils ont marché sur la Lune

Ils ont marché sur la Lune

« Il y a une vérité fondamentale dans notre nature : l’Homme doit explorer. Et ceci est l’exploration à son sommet. »

Ils ont marché sur la Lune

Ils ont marché sur la Lune

« Il y a une vérité fondamentale dans notre nature : l’Homme doit explorer. Et ceci est l’exploration à son sommet. »

Image
41001035.jpg

Deep

2011, au large de Kalamata, Grèce – James Nestor assiste aux championnats du monde d’apnée dans le cadre d’un reportage pour le magazine Outside. C’est un choc. Ce qu’il découvre l’effraie et le fascine.

Image
41001009.jpg

33 idées reçues sur la préhistoire

33 idées reçues sur la préhistoire

L’homme descend-il du singe ? Les hommes préhistoriques ont-ils vécu en même temps que les dinosaures ? Lucy est-elle notre ancêtre, Homo habilis le premier homme intelligent et Cro-Magnon l’ancêtre des Français ?

Image
41000775.jpg

Moi, parasite

Moi, parasite

Moi, parasite offre enfin la tribune au parti des organismes trop souvent calomniés au seul prétexte qu’ils érigent en art leur mode de vie aux dépens d’autres espèces.