Rome, la fin d'un empire

De Caracalla à Théodoric 212-fin du Ve siècle

Editeur :

  • Belin

Collection :

49,00

Rome, la fin d'un empire

Acheter

49,0049,00
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

L'ouvrage de référence
sur la fin d'un empire multiséculaire

 

En 212, l’empereur Caracalla confère par édit la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire. Cette mesure couronne une évolution séculaire vers un empire à la fois politiquement unifié et culturellement universel. En 527, les élites romaines prennent conscience que les royaumes gothiques ont achevé de tuer l'Empire d'Occident. Le passage de témoin à l’Empire byzantin se réalise dans un Ve siècle qui se termine lorsque l’empereur Justinien tente de reconstituer une unité impériale universelle, sur des bases devenues profondément différentes de celles qui avaient fondé l’Empire romain.

La longue période qui va de 212 à 527 a ainsi vu se produire des transformations impressionnantes : la fin d’une société d’ordres, la fusion des populations barbares et des populations provinciales, la déconstruction politique de l’Empire romain, la diffusion du christianisme. L’Antiquité tardive est aujourd’hui le sujet de vifs débats entre les historiens qui veulent réactiver la notion de déclin de la civilisation.

  • 688 Pages
  • 49,00 €
  • ISBN : 978-2-7011-6497-7
  • Date de parution : 16/10/2019
  • Dimensions : 17x24 cm
  • Format : Broché à rabats
  • Impression : Couleurs
En savoir +

Auteurs

Directeur d’ouvrage :

  • Catherine Virlouvet

Auteurs :

Claire Sotinel, professeur à l'Université Paris-12 Créteil, auteur de Church and Society in Late Antique Italy and beyond, Variorum, Ashgate, 2010 ; Eric Rebillard, Claire Sotinel (éd.), Les frontières du profane dans l’Antiquité tardive, Rome, École française de Rome, 2010 ; Claire Sotinel et Maurice Sartre (éd.), L’usage du passé dans l’Antiquité tardive. Hommage à Brigitte Beaujard, Rennes, 2008 ; Identité civique et christianisme : Aquilée du IIIe au VIe siècle (BEFAR 324), Rome, École française de Rome, 2005.

Sous la direction de Catherine Virlouvet, Professeur d'histoire ancienne à l'université d’Aix-Marseille (depuis 1999), elle est directrice de l'École française de Rome depuis septembre 2011. Elle est l’auteur de Tessera frumentaria : les procédures de la distribution de blé public à Rome, Rome, École française de Rome, 1995. ; Famines et émeutes à Rome des origines de la république à la mort de Néron, Rome, École française de Rome, 2001. ; La plèbe frumentaire dans les témoignages épigraphiques : essai d’histoire sociale et administrative du peuple de Rome antique, Rome, École française de Rome, 2009.