L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles

Editeur :

  • Belin

Collection :

  • Etymologie
  • (Collection dirigée par François Dorigny)
39,05

L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles

Acheter

39,0539,05
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

D'où viennent des noms comme Grenouille ou Crapaud, Salamandre ou Triton, Lézard ou Tortue, Vipère ou Couleuvre ? L'étymologie des noms scientifiques latins, genres et espèces, et celle des noms français des Amphibiens et des Reptiles d'Europe sont données avec leur signification et les raisons zoologiques, historiques ou géographiques qui ont justifié le choix de ces noms. Pour chaque nom, l'origine a été recherchée, ce qui a permis sa confirmation ou la correction d'erreurs fréquemment reprises. La nomenclature la plus actuelle est précisée, ainsi que les synonymies et l'historique de chacun des noms. Ce livre évoque également la place importante des Amphibiens et des Reptiles dans les mythologies, les religions, les croyances populaires et la symbolique attachée à ces animaux dans notre civilisation, depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. Il retrace aussi les biographies des naturalistes dont le nom est resté attaché à celui des Amphibiens et des Reptiles d'Europe.

  • 208 Pages
  • 39,05 €
  • ISBN : 978-2-7011-4142-8
  • Date de parution : 01/02/2006
  • Dimensions : 16x24.6 cm
  • Format : Broché
  • Impression : Couleurs
En savoir +

Auteurs

Jean Lescure a été chercheur au CNRS. Il travaille au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Spécialiste de biologie, de systématique et d'histoire des sciences, il est l'auteur de très nombreux travaux qui font autorité en matière de nomenclature des Amphibiens et des Reptiles.
Bernard Le Garff est enseignant-chercheur en zoologie et écologie à l'Université de Rennes. Naturaliste, helléniste et latiniste, passionné d'étymologie et de mythologie, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les Amphibiens et les Reptiles, et d'un dictionnaire étymologique de zoologie.
Les auteurs ont été successivement les présidents de la Société Herpétologique de France.