Léon Brillouin

À la croisée des ondes

Auteurs :

Editeur :

  • Belin

Collection :

21,35

Léon Brillouin

Acheter

21,3521,35
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

Contemporain de Langevin et De Broglie, Léon Brillouin est un des grands noms de la physique du XXe siècle. Pour autant, l'homme est peu connu du grand public et son histoire mérite d'être contée. Héritier d'une grande lignée de scientifiques (son père et son grand-père étaient professeurs au Collège de France avant lui), Léon Brillouin contribue à fonder la physique du solide - il découvre notamment l' «effet Brillouin», manifestation éclatante de l'interaction entre les ondes lumineuses et la matière - et participe au développement de la mécanique quantique, puis enrichit et popularise après-guerre la toute nouvelle théorie de l'information. Auteur de nombreuses monographies scientifiques traduites en plusieurs langues, Léon Brillouin manifestera, jusqu'à son décès à l'âge de 80 ans, une activité intense et variée, résultat d'un savant mélange de rigueur et d'ouverture.
Léon Brillouin est nommé en 1939 à la tête de la Radiodiffusion française, il quitte deux ans plus tard la France pour les États-Unis, où il participe à l'effort de guerre allié. Décision symbolique, il devient citoyen américain en 1949. Levant toute ambiguïté sur l'action du savant, l'auteur de cette biographie raconte comment la France n'a pas su garder l'un de ses plus brillants scientifiques.

  • 256 Pages
  • 21,35 €
  • ISBN : 978-2-7011-2299-1
  • Date de parution : 27/08/1999
  • Dimensions : 13.5x21.5 cm
  • Format : Broché
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Auteurs :

Rémy Mosseri, directeur de recherches au CNRS, est théoricien de la matière condensée au Groupe de Physique des Solides de Jussieu (universités Paris VI et Paris VII). Il est également maître de conférence à l'École Polytechnique, où il enseigne la physique quantique et la science des matériaux. En 1992, il a reçu le prix Paul Langevin attribué par la Société Française de Physique.

Lire l'article de La Revue pour l'histoire du CNRS.