Le divorce

Auteurs :

Editeur :

  • Belin

Collection :

18,00

Informations sur l’ouvrage

Le désarroi du divorce

« C'est une sale guerre. Le divorce. »
Ce sont les derniers mots de ce journal d'une séparation. Ce « journal interloqué » qui commence avec l'aveu, par l'homme abandonné, d'une impossibilité de « vivre dans un monde où Marie-Pierre n'aimerait plus Yves ». Vingt-huit ans d'amour se défont - brutalement, douloureusement, violemment - en quelques mois qui seront, et pour toutes les figures de cette crise intime, sans retour. L'écriture comme la vie font, dans ces pages denses et noires, l'épreuve d'une radicale absence de sens. D'une irrémédiable désorientation.
Rien d'autre à faire, dans cette saison en enfer, sinon d'écrire « pour se tenir à quelque chose ». Se retenir à son stylo. Le divorce est décrit, dans ces « carnets déchirés », comme une séparation sans réparation.

Ancien élève de l'ens, Yves Charnet écrit des livres avec sa vie. De Proses du fils (1993) à La tristesse durera toujours (2013), tous deux parus à la Table ronde, ces autofictions de l'intime font la matière d'une oeuvre qui tentent d'articuler poésie & autobiographie dans des proses explosées. Journal en lambeaux, Le divorce constitue sans doute une expérience cruciale pour ce « mélancolyrique » qui se jette, à corps perdu, dans son « foliloque ». Quand il n'écrit pas, Yves Charnet enseigne les arts & cultures aux élèves-ingénieurs de supaéro à Toulouse, sur la route des toros.

Mots clés associés

  • 160 Pages
  • 18,00 €
  • ISBN : 978-2-7011-7502-7
  • Date de parution : 15/03/2013
  • Dimensions : 13x21 cm
  • Format : Broché cousu
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Auteurs :

Ancien élève de l'ENS-Ulm, agrégé de Lettres modernes, Yves Charnet est responsable des enseignements de culture générale à SUPAERO.
Il est engagé depuis son premier livre, Proses du fils (La Table Ronde, 1993), dans une enquête autobiographique inséparable d'une quête poétique. Il a récemment publié Miroirs de Julien L. (Au Diable Vauvert, 2012). La Tristesse durera toujours est à paraître à La Table Ronde, en janvier 2013.
Il est par ailleurs auteur de plusieurs ouvrages de critique littéraire sur Baudelaire, Deguy, Olivier Rolin.