Nouveau
Image
70112845.jpg

La République du certificat d'études

Histoire
04/09/2002

Résumé

Le certificat d'études primaires, organisé au niveau national en 1880 après des débuts départementaux brillants, est mort officiellement en 1989. Ce modeste examen, que le baccalauréat aurait dû condamner à l'oubli, alimente une nostalgie persistante chez beaucoup de Français. Véritable lieu de mémoire scolaire, il a incarné l'idéal d'une république égalitaire et méritocratique, même s'il n'a guère récompensé, les meilleures années, que la moitié d'une génération.
Le certif symbolisait le passage entre deux âges de la vie et jouait le rôle d'un rite d'initiation, scène méconnue des fêtes républicaines. Baptisé ici et là « sanctificat », il a pu concurrencer la première communion, et l'Église l'a accueilli avec suspicion avant de lui opposer les « certificats de l'évêque ». Sa réussite fut telle que rien ne put lui résister, la France l'utilisa même pour consolider sa présence dans l'Alsace d'après 1918 comme dans tout l'Empire colonial. Sa diffusion fut pourtant plus attentive qu'on ne le croit parfois à la pluralité des cultures : à preuve les diplômes illustrés qui composent un superbe album de la diversité de la France au milieu du XXe siècle.
La République morale, encyclopédique et « primaire », selon le mot de Péguy, a tenu avec le certificat l'une de ses institutions emblématiques. De la dictée au calcul, de l'histoire à la rédaction, elle a forgé une culture et une langue, voire les linéaments d'une religion civile à la française.

Nombre de Pages
336
Code ISBN
978-2-7011-2845-0
Format
17 x 24 cm
24,85 €
Disponible

Nos recommandations

Image
41000976.jpg

Les Agrégés, histoire d'une exception française

Les Agrégés, histoire d'une exception française

Née en 1766 l'agrégation en est venue à incarner un des volets de l'« exception française » Au départ simple remplaçant l'agrégé est devenu ensuite le seul professeur titulaire des lycées et le candidat préférentiel à un poste en faculté Après l'âge d'or de l'Entre-deux-guerres il s'est retrouvé

Image
41000982.jpg

L'école et la patrie

L'école et la patrie

Afin de comprendre comment les maîtres ont continué, ou non, à « faire d excellents Français » d'une guerre à l'autre, ce livre sonde l'école à la fois de l'intérieur, à partir des leçons qu'elle a dispensées, et de l'extérieur, en partant des débats d'opinion qui en font un objet de fixation de

Image
70114780.jpg

L'école des Roches

L'école des Roches

Née en 1899 du projet ambitieux d'un intellectuel en sciences sociales, Edmond Demolins, qui voulut créer une école dite «nouvelle», capable de former de nouvelles élites et ayant pour objectif de préparer l'enfant à la vie concrète en le rendant acteur de sa propre éducation, l'école des Roches

Image
70114604.jpg

Regards historiques sur l'éducation en France XIXe-XXe siècles

Regards historiques sur l'éducation en France XIXe-XXe siècles

Pourquoi réunir en un livre ces chroniques, publiées dans Le Monde de l'Éducation depuis octobre 2001 ? J'ai pris un grand plaisir à les écrire, car en pédagogue impénitent et fier de l'être, j'aime expliquer et faire partager ce que je crois avoir appris, mais la raison n'est pas suffisante.

Image
70114348.jpg

Une archéologie du corps enseignant

Une archéologie du corps enseignant

Éblouie par la réussite des jésuites, l'Histoire a ignoré les autres professeurs des collèges parisiens de la période moderne.

Image
70114322.jpg

L'Ecole républicaine en ville

L'Ecole républicaine en ville

Si l'école de Jules Ferry a été bien étudiée dans le cadre de la France rurale, si les sociologues se sont largement emparés des écoles réputées difficiles de nos banlieues actuelles, l'école républicaine des villes, notamment celle des grandes métropoles urbaines, a peu intéressé les historiens.

Image
70113523.jpg

La formation d'une technocratie

La formation d'une technocratie

La technocratie française est née pendant la Révolution avec l'École polytechnique. Les futurs cadres techniques de l'État y reçoivent un enseignement scientifique général d'excellence, avant de se spécialiser dans des écoles d'application.

Image
70113522.jpg

L'enseignement du dessin en France

L'enseignement du dessin en France

Le dessin n'est pas une discipline sans histoire(s). Du milieu du XVIIIe siècle au début du Second Empire, l'enseignement du dessin devient un élément essentiel de l'éducation technique en même temps qu'une discipline à part entière de l'enseignement général.