Nouveau
Image
41000264.jpg

Juifs et musulmans en France

Histoire
25/04/2018

Résumé

Loin d'être tout simplement conflictuelles, les relations entre juifs et musulmans en France sont anciennes, complexes, changeantes. La République qui les abrite et accueille tous ceux qui traversent la Méditerranée au moment des indépendances leur offre sa laïcité. Le monde tel qu'il se reconfigure au lendemain de la guerre impose interrogations, contradictions et violences. Comment, dans l'espace colonial d'abord, puis sur le sol de la métropole, ces deux groupes ont-ils cohabité au XXe siècle? Quelles ont été leurs relations, au Maghreb d'abord, en France ensuite?

Ethan Katz, à l'issue de plus de 10 années de recherches, s’attache à décrire et analyser ces relations entre juifs et musulmans. Il montre que la réduction de ces catégories de Français à des identités religieuses et conflictuelles est récente et que la question coloniale en premier lieu a créé un fossé progressif entre les deux communautés. 

Juifs et musulmans en France offre un regard neuf sur une histoire, ici toute en nuances, des relations entre juifs et musulmans depuis la Première Guerre mondiale. Cet ouvrage constitue une contribution inédite à la compréhension de la société française contemporaine.

Nombre de Pages
576
Code ISBN
978-2-410-00264-5
Format
15 x 22 cm

Préface par Benjamin Stora

Préface à l’édition française

INTRODUCTION

Juifs et musulmans dans la France contemporaine

CHAPITRE PREMIER

Juif, musulman… et peut-être Français

CHAPITRE  II

La France méditerranéenne, des frontières à redéfinir

CHAPITRE  III

Juifs « musulmans » et musulmans « juifs »

CHAPITRE  IV

Agrandir la république ou renoncer à l’empire ?

CHAPITRE  V

L’heure des choix

CHAPITRE  VI

Des rapports apaisés… de part et d’autre de la barrière 

CHAPITRE  VII

Les juifs en tant que juifs, les musulmans en tant que musulmans

CONCLUSION

Juifs et musulmans, encore et toujours ? 

25,50 €
Disponible

Lire un extrait

Nos recommandations

Image
un génocide au tribunal

Un génocide au tribunal

Un génocide au tribunal

Entre avril et juillet 1994, ce sont environ 800 000 tutsis qui ont été tués par leurs voisins hutu.  En novembre 1994, alors que la justice rwandaise est exsangue, l’ONU crée le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Image
41000961.jpg

Vichy contre Vichy

Vichy contre Vichy

Juillet 1940. Vichy, ville d’eaux et de villégiature, devient capitale de l’État français. Les somptueux palais se muent en bureaux du nouveau gouvernement et le Maréchal s’installe dans le luxueux Hôtel du Parc.

Image
41000208.jpg

Les échos de la Terreur

Les échos de la Terreur

Nous vivons dans une époque où les spectres des terreurs, brune, rouge noire ne cessent de nous entourer et de solliciter nos mémoires. Peut-on parler de terreur sans penser à « La Terreur » de 1794 ?

Image
41000206.jpg

Les échos de la Terreur

Les échos de la Terreur

Nous vivons dans une époque où les spectres des terreurs, brune, rouge noire ne cessent de nous entourer et de solliciter nos mémoires. Peut-on parler de terreur sans penser à « La Terreur » de 1794 ?

Image
41001433.jpg

Les Survivants

Les Survivants

Entre 1939 et 1945, le meurtre systématique de près de 90 % de plus de trois millions de Juifs polonais laisse exsangue l’une des communautés juives les plus florissantes du monde d’avant-guerre.  Les dizaines de milliers de survivants font alors face à l’incompréhensible : la persistan

Image
41000353.jpg

Enfants du Goulag

Enfants du Goulag

De 1939 jusqu’au début des années 1950, près d’un million d’Européens sont déportés en URSS dans les camps de travail ou dans des villages isolés du Grand Nord soviétique, de la Sibérie et des steppes kazakhes. Parmi eux, nombre d’enfants et d’adolescents.

Image
70119911.jpg

Staline

Staline

Dans son dernier ouvrage, Oleg Khlevniuk renouvelle en profondeur, par une connaissance remarquable des archives personnelles de Staline et du Politburo, le genre de la biographie politique du dictateur.

Image
70119088.jpg

Visages de guerre

Visages de guerre

Longtemps la parole des blessés a échappé à l’historien.