Invasions biologiques et extinctions

11 000 ans d'histoire des vertébrés en France

Editeur :

  • Belin
36,05

Invasions biologiques et extinctions

Acheter

36,0536,05
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

Quand l'aurochs ou le cheval à l'état sauvage se sont-ils éteints ? Quelle est l'histoire du lynx pardelle, l'une des nombreuses espèces disparues de notre territoire ? Depuis quand et comment l'oie cendrée et le loup gris sont-ils de retour en France ? Pourquoi considère-t-on la mouette rieuse et le renard roux comme des espèces à la fois autochtones et allochtones (« invasives ») ? Quels risques font courir à l'environnement des espèces allochtones, comme le poisson-chat, la grenouille taureau, l'ibis sacré ou le ragondin ? Quelles sont les espèces « aux frontières » qui menacent d'envahir le territoire ?

Cet ouvrage est une première synthèse des connaissances disponibles sur l'évolution de la faune des vertébrés de France métropolitaine au cours de l'Holocène, période qui a débuté il y a 11 000 ans et se poursuit actuellement.

Le corps de l'ouvrage est constitué, pour chaque espèce retenue, d'une présentation des connaissances relatives à l'histoire de sa présence sur le territoire français au cours de l'Holocène, à son impact écologique et socio-économique et à l'éventuelle gestion de ses populations.

« La richesse des informations contenues dans l'ouvrage lui confère un rôle de référence et sa publication constitue un événement marquant. Il s'agit également du document le plus détaillé et complet sur l'histoire du monde vivant au cours des derniers millénaires. »
Daniel Simberloff
Directeur de l'Institut sur les Invasions biologiques de l'université du Tennessee (États-Unis)

  • 352 Pages
  • 36,05 €
  • ISBN : 978-2-7011-3628-8
  • Date de parution : 02/10/2006
  • Dimensions : 18x28 cm
  • Format : Autre
  • Impression : Bichromie
En savoir +

Auteurs

Michel Pascal, directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA), et Olivier Lorvelec, ingénieur de recherche à l'INRA, travaillent au sein de l'équipe « Gestion des populations invasives » du département « Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques ».

Jean-Denis Vigne, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), anime l'unité mixte de recherche «Archéozoologie et histoire des sociétés » au sein du département « Écologie et gestion de la biodiversité » du Muséum d'histoire naturelle.