Nouveau
Image
41000072.jpg

Ils ont marché sur la Lune

Sciences
29/08/2018

Résumé

« Il y a une vérité fondamentale dans notre nature : l’Homme doit explorer. Et ceci est l’exploration à son sommet. »

(David Scott, commandant d’Apollo 15)

 

Le 21 juillet 1969, 450 millions de Terriens entendent Neil Armstrong, commandant de la mission Apollo 11, prononcer ces mots historiques alors qu'il pose le pied sur la Lune : « C’est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l’humanité. » En tout, douze astronautes vont fouler le sol de notre satellite naturel et accomplir l’exploration la plus ambitieuse de tous les temps.

Mais pour aller où ? Comment et avec quels moyens, en surmontant quelles difficultés et en courant quels risques ? Et surtout pour quoi faire exactement ?

Si l’épopée Apollo – son contexte géopolitique, ses défis techniques – est connue des amoureux de la conquête spatiale, les explorations menées sur le sol lunaire autour des six sites d’atterrissage, avec leurs expériences d’un intérêt capital pour notre connaissance du Système solaire, constituent de véritables aventures humaines et scientifiques qui restaient à raconter.

Dans ce récit inédit, richement documenté, avec plus de 300 photos et des témoignages exclusifs, Philippe Henarejos nous emmène marcher dans les pas des astronautes – et dans le sillage de leur rover lunaire – afin de découvrir et de revivre tout ce que ces pionniers ont accompli d’unique voici 50 ans. En attendant qu’un jour, peut-être, revienne la saison où l’on va sur la Lune…

EAN
9782410000726
Nombre de Pages
512
Hauteur
22
Largeur
15
Poids version papier
968

Préface de Bertrand Piccard

Avant-propos : Les explorateurs de la Lune

Prologue : Autour de la Lune (Apollo 8)

Chapitre I – Pour trois minutes d’exploration (Apollo 11)

Chapitre II – Une randonnée lunaire (Apollo 12)

Chapitre III : Perdus sur la Lune (Apollo 14)

Chapitre IV : L’apogée des explorateurs (Apollo 15)

Chapitre V : A la recherche des volcans de la Lune (Apollo 16)

Chapitre VI : Les derniers explorateurs (Apollo 17)

Épilogue

Remerciement

Références documentaires

26,00 €
Disponible

Lire un extrait

Nos recommandations

Image
41001442.jpg

Moi, Galilée, qui ne suis qu'un homme

Moi, Galilée, qui ne suis qu'un homme

Acquapendente, janvier 1633. Galilée, convoqué par le Saint-Office pour « avoir tenu et cru la doctrine fausse et contraire aux Saintes Écritures que le Soleil est le centre du monde », se retrouve en quarantaine à cause d’une épidémie de peste.

Galilée, Mémoires imaginaires

Galilée, Mémoires imaginaires

Image
41000230.jpg

Supernova, le dernier éclat de l'étoile disparue

Supernova, le dernier éclat de l'étoile disparue

Supernovas : c'est le nom que l’on donne aux derniers instants de la vie de certaines étoiles massives. L'étoile, ayant épuisé son combustible nucléaire, s'effondre sous l'effet de ses propres forces gravitationnelles. Une formidable onde de choc emporte tout sur son passage.

Image
41001420.jpg

La drôle de science des humains en guerre

La drôle de science des humains en guerre

Avec une curiosité et un humour inégalés, Mary Roach répond à toutes les questions que personne n’avait osé se poser sur la science des humains en guerre… Elle nous embarque ainsi dans une folle tournée de laboratoires pas comme les autres !

Ils ont marché sur la Lune

Ils ont marché sur la Lune

« Il y a une vérité fondamentale dans notre nature : l’Homme doit explorer. Et ceci est l’exploration à son sommet. »

Image
41001035.jpg

Deep

2011, au large de Kalamata, Grèce – James Nestor assiste aux championnats du monde d’apnée dans le cadre d’un reportage pour le magazine Outside. C’est un choc. Ce qu’il découvre l’effraie et le fascine.

Image
41001009.jpg

33 idées reçues sur la préhistoire

33 idées reçues sur la préhistoire

L’homme descend-il du singe ? Les hommes préhistoriques ont-ils vécu en même temps que les dinosaures ? Lucy est-elle notre ancêtre, Homo habilis le premier homme intelligent et Cro-Magnon l’ancêtre des Français ? La préhistoire était-elle vraiment l’époque des « âges farouches » ?

Image
41000775.jpg

Moi, parasite

Moi, parasite

Moi, parasite offre enfin la tribune au parti des organismes trop souvent calomniés au seul prétexte qu’ils érigent en art leur mode de vie aux dépens d’autres espèces.