Hôtel des étrangers

Editeur :

  • Belin

Collection :

13,00

Hôtel des étrangers

Acheter

13,0013,00
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

e sa table de travail, où il nous ouvre ce recueil, jusqu'à la petite danse de mort qui le clôt, Joachim Sartorius nous invite à suivre sa muse à travers la Méditerranée orientale. Le poète revisite les lieux qu'il a habités, au contact des mondes anciens et disparus - Odessa, Rabat, Tunis, Sfax ou Paphos. Le caractère éphémère des choses, la sensualité, l'amour physique et son indéfectible compagne, la Mort, accompagnent ce périple. En chemin, c'est l'art qui apporte la consolation - peintures réelles ou imaginées par le poète, comme un hymne au pouvoir visionnaire des arts plastiques. Joachim Sartorius, né à Fuerth, en Bavière, en 1946, vit à Berlin. Il est l'auteur de plusieurs volumes de poésie, dont Des Ombres sous les vagues (Grèges 2005) et À Tunis les palmiers sont menteurs (Atelier La Feugraie, 2007). Son activité se partage entre les relations culturelles internationales et la littérature. Il est Chevalier des Arts et des Lettres et membre de l'Académie Allemande pour la Langue et la Poésie.

Mots clés associés

  • 13,00 €
  • ISBN : 978-2-7011-9264-2
  • Date de parution : 19/11/2014
  • Dimensions : 13x21 cm
  • Format : Broché cousu
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Né en Bavière en 1946, Joachim Sartorius vit à Berlin. Il passe son enfance à Tunis, puis revient en Europe pour ses études de droit et de sciences politiques. Sartorius partage sa vie entre les relations culturelles internationales et la littérature. Après une longue carrière de diplomate (de 1973 à 1986 ; à New York, Istanbul, Prague et Nicosie), il a occupé, de 2001 à 2011, la fonction de directeur artistique des Festivals de Berlin (théâtre, danse, musique contemporaine, littérature). Il est aujourd'hui membre de l´Académie Allemande pour la Langue et la Poésie, et a été fait Chevalier des Arts et des Lettres de la République Francaise.Bernard Noël est un poète qui écrit sur l'art (POL, Flammarion, Gallimard). Sa brève préface, juste et poétique, a pour titre « Là-bas est ici déjà ». Elle montre la force des images de la poésie de Sartorius et le va-et-vient de sa poésie entre vie, art, mort, comme en miroir.