De Charybde en Scylla

Risques, périls et fortunes de mer du XVIe siècle à nos jours

Editeur :

  • Belin

Collection :

25

De Charybde en Scylla

Acheter

25
Retour en haut

Informations sur l’ouvrage

L’homme et la mer : imaginaire et réalités des fortunes de mer

La maîtrise du danger, jusqu’à la recherche vaine d’un « risque zéro », est devenue l’une des facettes de la modernité. Jadis, la mer a largement mais étrangement participé à l'appréhension du risque. Ce milieu a constitué pour les périodes anciennes une sorte d’immense réservoir où, aux sources de « la fortune », venait s’adjoindre un ensemble de constructions imaginaires, généralement monstrueuses, comme pour mieux souligner la malignité native du milieu océanique. À la violence des éléments à laquelle devaient faire face ceux qui prenaient la mer, s’ajoutait une inclination logique à le peupler de créatures horribles et diaboliques qui accroissaient l’éventail des aléas jusqu’à celui, ultime, d’être immergé définitivement dans les abysses de ce monde infernal.

De l’imaginaire de la peur aux réalités du risque en mer, les auteurs nous entraînent dans un récit peuplé de naufrages, d’animaux fabuleux, de piraterie, de flibuste, et de la peur de l’autre aussi.

Mots clés associés

  • 448 Pages
  • 25,00 €
  • ISBN : 978-2-7011-9667-1
  • Date de parution : 04/04/2018
  • Dimensions : 15x22 cm
  • Format : Broché collé
  • Impression : Noir et blanc
En savoir +

Auteurs

Alain Cabantous est un historien moderniste français spécialiste d'histoire sociale et culturelle, professeur émérite d’histoire moderne à l’université de Paris I-Panthéon-Sorbonne. Ces travaux portent sur l’histoire sociale, urbaine et maritime de l’Europe du Nord entre le XVIIe et le XIXe siècle. Il a notamment publié L'Histoire du blasphème en Occident, Albin Michel, réédité en 2016, Entre fêtes et clochers. Profane et sacré dans l’Europe moderne, Fayard, 2002, Les Français, la Terre et la Mer, Fayard, 2005, Histoire de la nuit XVIIe-XVIIIe, Fayard, 2009 et Le Dimanche, une histoire – Europe occidentale (1600-1830), Seuil, 2013.

Gilbert Buti est professeur des universités en histoire moderne à l’université d’Aix-Marseille. Ses champs de recherche portent sur les économies maritimes et les sociétés littorales en Méditerranée (XVIIe-XVIIIe siècles) : échanges, acteurs commerciaux, cabotage. Il a notamment publié Être marin en Europe occidentale (1550-1850), Presses Universitaires de Rennes, 2016, Histoire des pirates et des corsaires. De l'Antiquité à nos jours, CNRS Editions, 2016, et a participé à l’ouvrage collectif Territoire de l'illicite : ports et îles. De la fraude au contrôle (XVIe-XXe s.), Armand Colin, 2012.